Actualités

Les temps forts du FabLab : accueil d’entreprises

C’est dans le cadre des échanges au sein du Réseau Territorial Inter-Entreprises (RTI) du Bassin lédonien initiés depuis plusieurs années que la CCI du Jura, le MEDEF Territoires Franc-Comtois, la CPME du Jura que se déroulait dernièrement une rencontre avec des cadres et chefs d’entreprise locaux au FabLab de Champagnole installé au pôle économique intercommunal les Bains Douches. Le but étant de faire connaître le FabLab aux entreprises, de leur apporter un lieu d’échanges avec des personnes ayant une sensibilité technique et commerciale, mais encore de proposer des formations dans plusieurs domaines.

C’est ainsi que vendredi 1er décembre et lundi 4 décembre, environ 40 personnes étaient présentes entre autres plusieurs chefs d’entreprise du secteur pour ce rendez-vous au cours duquel Alain Gicquaire, président de l’association, présentait la découverte des concepts du FabLab, la recherche et développement externalisés mais également les machines et technologies utilisées notamment un robot collaboratif. « Il s’agissait de présenter une innovation avec ce robot industriel qui peut travailler à côté des gens. Avant le robot remplaçait les gens, aujourd’hui il devient une véritable aide », souligne le président.

En parallèle, cinq ateliers étaient proposés tels que l’imprimante 3D, la découpe laser, le fraisage, le design et la robotique. La rencontre et les échanges se poursuivaient autour d’un buffet. « Ces rendez-vous sont la suite logique de ce que nous faisons au sein de l’association. L’idée étant de favoriser les réseaux et de mettre les personnes en situation de faire les choses. Le FabLab est un véritable incubateur d’idées, c’est exactement comme cela que je le vois », conclut Alain Gicquaire.

Temps fort au FabLAb (Credit Hebdo39)

Les FabLabs solidaires posent la stratégie d’insertion

Les FabLabs Solidaires soutenus par la Fondation Orange se sont réunis ce matin

Réunion FabLabs Solidaires à Champagnole
au FabLab Champagnole pour envisager les meilleurs moyens de réussir l’insertion des jeunes.
Le FabLab Champagnole s’est engagé en 2016 à former 25 jeunes aux technologies numériques. Ces jeunes identifiés par la mission locale Sud Jura y sont venu apprendre le dessin vectoriel, la découpe au laser et la fabrication de différents objets (badges, bracelets en cuir, support de téléphone).
Nous prévoyons de participer de nouveaux car il apparait que le soutien à ces jeunes est très important.

Cette participation se fera (après rencontre) avec la Mission Locale Sud Jura qui est un acteur incontournable quand il s’agit d’insertion professionelle

Etaient présents à cette réunion le FabLab du Cerfav (Centre Européen de Recherche et des Formation aux arts verriers), Le FabLab KellFabrik de Dijon (très impliqué dans l’insertion et l’automisation des femmes), AV-Lab le FabLab de StrasBourg.

Un grand merci à Francis Jacqueray responsable du Grand Est pour la Fondation Orange.

Alain Gicquaire

Pdt du FabLab Champagnole

Reunion FabLabs Solidaires à Champagnole

La Cobotique une réalité au FabLab de Champagnole

Ce vendredi 1 er décembre 2017, la société HMI MSB venait nous présenter sa gamme de robots collaboratifs et plus précisément le modèle UR5.

Les COBOTS (Nouvelle génération de robots collaboratifs ) assistent les hommes et les femmes dans leur travail plutôt que de les remplacer

Les COBOT préfigurent la collaboration intelligente et complémentaire entre les robots et les humains

    1. Ils travaillent côte à côte, à la vitesse des humains
    2. Ils libèrent les opérateurs des tâches pénibles et répétitive pour les recentrer sur des taches plus intéressantes
    3. Le COBOT peut être programmé directement par son opérateur ce qui redonne une place méritée aux hommes et aux femmes qui font de la production car ce sont eux qui sont au centre
    4. Le COBOT peut changer de tâche facilement et plus souvent. Il est idéal pour les petites entreprises
    5. Le COBOT peut être chargé de tâches dangereuses, répétitives ou pénibles
    6. Le COBOT s’adapte à toutes sortes de tâches : soudure, transfert, positionnement,,,)
    7. Le COBOT s’interromp quand il touche un humain
  1. LE COBOT peut porter des charges jusqu’à 10 KG
  2. Tous les secteurs d’activités sont concernés. (agro-alimentaire, industrie, artisanat, monde vinicole..)
universal-robots-ur5 - Cobo ten démonstration au FabLab Champagnole

Le COBOT permet de travailler en présence des opérateurs humains

Mr Brouard et Detroye de BSA -Inox très intéressé par le COBOT

BSA INOX

On peut apprendre au COBOT les mouvements qu’il doit faire en différentes étapes. On demandera au programme de « lisser » les mouvement pour éviter les a-coups.

Rencontre inter entreprises avec la CCI

Organisée par la  CCI, le MEDEF Territoires Franc-Comtois/Jura et la CPME Jura le FabLab Champagnole  accueille les entreprise  du Réseau Territorial Inter-Entreprises (RTI) du Bassin lédonien
Cette session s’est déroulée dans les locaux du FabLab où 5 ateliers ont été présentés par les bénévoles du FabLab :

  • Dessin vectoriel 2D (Logiciel gratuit Inkscpae)
  • Découpe au laser CO2
  • Fraisage CNC
  • Impression 3D
  • électronique modulaire

Philippe Rouget à rappelé le besoin d’échange entre les entreprises.

Le but est de faire connaitre le FabLab aux entreprises.

Le FabLab doit être considéré comme un laboratoire R&D externalisé où l’on travaille collaborativement.

Le virus « Wannacry » comment faire ?

Le virus « Wannacry » est une cyber attaque de type ransomware (rançongiciel).

Qui est officiellement touché à ce jour ?

  • toutes les versions de windows (Windows 7 à Windows 10)
    Il semblerait que les système sous Windows 10 aient été mon concernés
  • tous les pays
  • toutes les tailles d’entreprise jusqu’aux particuliers
  • Des dizaines de milliers d’ordinateurs
  • entreprises
  • hôpitaux
  • chaînes de TV
  • opérateurs téléphoniques

Comment ce virus infecte t il vos ordinateurs ?

Le Ransomware utilise une faille du système Windows ( qui touche toutes les versions Windows ! ). Il s’agit d’une faille sur le protocole SMB Version 1 . ( corrigée par Microsoft via un correctif en MARS 2017 .

Résultat , les pirates utilisent cette faille pour infecter les ordinateurs mais aussi l’ensemble de votre parc informatique. C’est pourquoi vous devez absolument appliquer les conseils de ce tutoriel.

A quoi ressemble votre écran si vous êtes infecté ?

NE PAS PAYER ! Rien ne garanti que cela servira à quelque chose !

wanna cry présentation

Sujet sur LCI ..

Que faire ?

Identifier les postes infectés

Il faut couper la connexion au réseau local et à internet pour l’ensemble du parc. Essayez d’identifier le poste à l’origine de l’attaque. Premier réflexe les postes en Windows Vista / XP si ils sont infectés on les formate et on procède à une réinstallation avec les correctifs.

Il faut également réfléchir à faire évoluer votre parc. Supprimez les postes en XP est parfois compliqué à cause de certaines applications non compatible mais il faut y réfléchir vous ne pouvez pas rester indéfiniment avec des machines vulnérables.

Le coût du renouvellement de votre parc sera rentabilisé puisque vous limiterez grandement les arrêts de la production !

Patcher et/ou mettre à jour les pc et serveurs de l’ensemble du parc

Il faut procéder à la mise à jour du correctif immédiatement si vos PC ont les mises à jour désactivés !

Chaque PC infecté doit être formaté et réinstallé proprement avec au moins le correctif ! Généralement on trouve des fichiers cryptés en local sur les postes incriminés. Et bien sûr on installe un antivirus performant !

Restaurer les données, la sauvegarde votre seul recours

Les fichiers cryptés sont irrécupérables la seule solution pour retrouver vos données est en effet , d‘avoir une sauvegarde saine la plus récente possible.

Il faut être irréprochable sur ce point. Une sauvegarde en interne et sur un support externalisé et déconnecté du réseau

Remise en route de la production

Une fois votre parc à jour et les failles colmatés vous pouvez procéder à la remise en place du réseau.

Prévenir les futurs attaques…

Il est capitale de prendre conscience que la sécurité informatique est importante et qu’il faut prendre la mesure du problème et mettre les moyens. En effet, cela permet d’éviter les interruptions , le chômage technique et d’assurer la croissance de votre entreprise.

 

L’homme qui a freiné la propagation du virus pour 10 €

Avec l’aide d’un autre expert britannique, Darien Huss, de la société Proofpoint de sécurité informatique, il a trouvé par hasard un “antidote au logiciel malin”, explique le quotidien britannique qui a interviewé le jeune expert de 22 ans devenu un héros en quelques heures. Ce dernier raconte son samedi 13 mai :

“J’avais déjeuné avec un ami et en rentrant vers trois heures de l’après-midi [ heure américaine], j’ai vu des tas d’articles sur le NHS et des organismes britanniques attaqués. J’ai observé un peu, j’ai trouvé un échantillon du virus et ai constaté qu’il se connectait à un nom de domaine qui n’était pas enregistré. Alors j’ai pris ce nom, sans savoir, à ce moment-là, ce que ça donnerait.”

Le nom de domaine a coûté 10,69 dollars – moins de dix euros- sur le site NameCheap.com et aussitôt qu’il a été actif, il a généré des milliers de connexions par seconde, poursuit le journal auquel les deux experts confient qu’”au départ, il s’agissait seulement d’observer le code du virus et de voir si nous pourrions faire quelque chose. Mais nous l’avons stoppé par le simple fait d’enregistrer le nom de domaine.”

De fait, la demande émise par le virus pour un nom de domaine -qui n’existait pas- échouait, provoquant la propagation du virus. Du moment où le nom de domaine a été acté, le virus a stoppé son exécution.

Le geste fortuit des deux compères est arrivé trop tard pour empêcher l’infection en Europe et en Asie, “mais il a permis en revanche aux Etats-Unis de disposer de plus de temps pour immuniser leurs systèmes informatiques avant l’attaque”, relate un responsable de la société Proofpoint cité par The Guardian.

De son côté, Microsoft a également réagi à l’infection en diffusant un “pansement d’urgence pour protéger les équipements informatiques qui fonctionnent sous Windows”, précise Wired.

Selon MalwareTech, les hackers “auraient pu avoir inclus volontairement le scénario du bouclier” qu’on trouvé les jeunes spécialistes. Il n’en reste pas moins, conclut le site techno, que “Malware Tech a permis d’inverser une bien dangereuse situation – et d’économiser ainsi un tas d’argent.”

CF courrier international Sabine Grandadam
http://www.courrierinternational.com/article/cybersecurite-ces-heros-qui-ont-freine-par-hasard-le-virus-malveillant

Bix Project – Fondation Orange

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Maecenas dignissim quam tortor, sed sagittis velit pretium eget. Fusce sapien lectus, posuere at mi at, ullamcorper gravida purus. Pellentesque habitant morbi tristique senectus et netus et malesuada fames ac turpis egestas. Proin odio neque, bibendum nec sapien non, iaculis egestas dolor. Vivamus nec turpis non justo aliquet semper. Aenean a tincidunt turpis. Suspendisse at maximus felis, ut semper dolor. Etiam nec tincidunt sem. Sed et varius lectus. Aliquam iaculis orci dignissim erat pharetra, eget feugiat mi pretium. Sed vestibulum est eget elit porttitor viverra. Morbi pellentesque sem vitae nisi efficitur, ac venenatis eros pellentesque. Aliquam erat volutpat.